Balade irlandaise : part 2

Il m’aura fallu en peu de temps pour écrire ce deuxième opus de notre road trip irlandais en juin. C’est en triant les photos que je me suis mise sur le sujet.

Lorsque nous déposons les garçons à Dublin, nous prenons directement la route vers le nord et de ce fait, l’Irlande du Nord. Impossible de voir une frontière et pourtant… l’ambiance va changer, la monnaie aussi….Nous somme dans le Royaume-Uni.

Pour vous mettre dans l’ambiance, commençons avec un brin de musique !

Il est déjà tard et nous avons réservé un AirBnB à Newry, petite bourgade à 1h30 de Dublin. Pour être honnête il n’y a rien à voir et nous partons assez rapidement pour Londonderry. La route est agréable et les paysages champêtres.
Parce que nous sommes quand même dans le pays du golf, il est difficile de ne pas voir les terrains partout. Nous testons un petit parcours de golf, parcours 9 trous à £5 mais avec des clubs de l’ancien siècle et un terrain, comment dire, très campagne.

L’Irlande du Nord
Londonderry, ville fortifiée située au nord de l’Irlande est bien située pour continuer le road trip sur la fameuse côte d’Antrim.
La ville est moderne et posée au bord du fleuve Foyle, avec une ambiance très sportive et décontractée. Le Peace Bridge en est le centre névralgique et sa cathédrale est remarquable.
Londonderry est particulièrement connue pour le siège de Derry en 1689 et l’épisode tragique du Bloody Sunday, le 30 janvier 1972. 28 pacifistes sont pris pour cible de l’armée britannique, 13 personnes perdront la vie.

Portrush et le golf
Nous prenons la route, direction la côte d’Antrim, route touristique qui nous mènera à la Chaussée des Géants, que nous sommes impatients de découvrir. Le soleil est avec nous, c’est mieux.
La superbe bourgade de Portrush nous arrête quelques heures le long de ses plages de sable blanc. C’est aussi la ville qui va alors accueillir The Open, compétition internationale de golf.
J’essaie de visiter le golf mais c’est chasse gardée, tout est interdit et je me contenterai de quelques vues depuis la route avant de mieux apprécier ce mythique parcours sur mon écran TV (juillet 2019).

Bushmills et le whiskey
Le golf mais aussi le whiskey, moins réputé qu’en Ecosse mais avec des noms réputés, comme Bushmills. La cave se visite et les whiskeys se dégustent bien sûr. Nous repartons avec 2 bouteille de ce whiskey donc le nom remonte à 1608.

La chaussée des géants
Nous arrivons au site Giants Causeways, “Clochán na bhFómharach” en gaélique, qui est une formation géologique juste incroyable. L’atmosphère est apaisante et loin de tout ce que j’ai déjà vu dans la nature. Endroit fascinant et atypique à voir absolument !
La balade de 6 km est à faire, permettant d’admirer la perfection de ces milliers de dalles hexagonales, posées parfaitement pour construire cette chaussées.


La légende de la chaussée de géants : un géant irlandais voulait se battre contre un géant venu d’Ecosse. Aucun gâteau n’étant assez grand pour les transporter, le géants irlandais mis fin au débat en créant une chaussée entre les 2 pays, faite de colonnes de pierres. Le géant d’Ecosse traversa pour battre le géant d’Irlande, dont la femme le déguisa en “bébé” géant.
Le géant d’Ecosse prit peur et se dit que si l’enfant était de cette taille, il préférait ne pas rencontrer le père. Il regagna l’Ecosse et pour être certain de ne pas être poursuivi, il détruisit la chaussée, ne laissant que quelques pierres.

Sur les traces de Game Of Thrones
De nombreux lieux d’Irlande furent choisis pour la série Game of Thrones et Ballintoy est l’un deux, mais savez-vous pour quelle scène ?
L’endroit est également connu pour son pont de corde Carrick-a-rede, devenu une attraction touristique très chère. Attraction surfait selon nous même si le lieu reste superbe.

Ballintoy ou le port de fers Nés, Lordsport.

Belfast, une ville empreinte d’Histoire
On m’avait dépeint une ville triste et sombre et j’ai trouvé une ville qui s’est réveillée, qui cherche à sortir de son image “Bloody Sunday” en effaçant les traces du conflit nord-irlandais.
Car bien sûr, les paroles de U2, résonnent dans les rues de Belfast, sur les murs graffitis.
Alors oui Belfast, ce n’est pas l’ambiance festive de Dublin, les rues sont plus calmes mais le charme opère. La visite du musée Titanic s’impose tout de même et il se révèle un lieu très intéressant, nous apprenant tout du Titanic mais de la ville.
Le murs de la paix, avec ces graffitis, racontant le conflit, doivent être détruits prochainement. Pour oublier ou aller de l’avant ?

Back to Dublin
Nous posons les valises 3 jours dans la capitale irlandaise, pour parcourir ses quartiers animés, ses pubs historiques et assister au concert de Bon Jovi.
Nous retrouvons Maël, qui vit à Dublin depuis un an.
La ville est petite, avec ses 500 000 habitants mais est la ville la plus peuplée d’Irlande. Le nombre de pubs est impressionnant et la Guiness reste l’emblème de la ville.
On se répète aisément grâce à, la Liffey, qui sépare Dublin en deux. Et puis, chose assez rigolote, tout le monde se donne rendez-vous au même endroit : le Temple Bar.
J’ai particulièrement apprécié l’ambiance de Trinity College, l’université de Dublin, avec son enceinte et ses jardins que l’on peut traverser.

Guiness storehouse et le gravity bar
Loin d’être seulement une attraction, le musée Guiness mérite vraiment le détour. On y apprend beaucoup sur l’histoire de Dublin, les débuts de la Guiness et
Par chance, une trouve de danseurs irlandais se trouvaient là le jour de notre visite, ambiance garantie !
L’entrée à Guiness est à 25€ et comprend une pinte au gravity bar ou une dégustation de 3 bières différentes de la maison Guiness (coût constaté dans les pubs : 7€).
Le goût de la Guiness bue à Dublin est incomparable. Elle n’aura cette saveur qu’à Dublin, grâce à l’eau qui est utilisée.
Plus d’infos ici

Quelque part en Irlande

Les pubs
C’était un vrai plaisir de parcourir les ruelles de Dublin, ses artères marchandes mais également ses pubs.
Car les pubs sont avant tout des lieux de vie, où toutes les classes sociales se retrouvent, où les familles viennent voir un match de foot ou déjeuner. Il y en a de toutes sortes, même une ancienne église transformée en pub…
Les repas sont souvent copieux et bons même si la gastronomie irlandaise n’est pas une raison de visiter le pays. Mais quoi de mieux qu’un bon fish and chips ou des chicken wings ?
Maël nous a cependant fait découvrir un joli lieu avec des repas plus light et bio.
Il ne faudrait pas oublier non plus de saluer la statue de Molly Mallone, personne issue d’une chanson populaire. Lui toucher la poitrine porterait chance….


Petite galerie des pubs que nous avons testé….
The Church, ancienne église, comprend un bar, un restaurant et une boîte de nuit. C’est un endroit très “In” et prisé des jeunes gens.
Le Temple bar est l’institutionnelle dublinoise : on s’arrête prendre des photos, écouter de la musique, manger, bien sur boire des bières. C’est un point de ralliement, facile à trouver avec sa facade rouge (parfait pour mon album rouge…). On y trouve également une boutique de souvenirs.
On a aimé aussi le déjeuner au “Brazen Head”, le plus vieux pub de Dublin.


On aura profité de ces 10 jours en Irlande, de Connemarra à la côte d’Antrim, en passant par les Falaises de Moher, la Chaussée des Géants, Belfast et Dublin.
J’avoue avoir un peu saturé de toutes ces pintes….mais tout était top. les gens sont adorables, les paysages incroyables et même le soleil était avec nous durant tout notre séjour. Alors bien sûr on ne va pas en Irlande pour ce baigner mais pour en apprécier la douceur de vivre et ses paysages.

Mais ce que j’ai aimé le plus en Irlande, c’est les moments de partage en famille ou entre amis !

Articles similaires

Laissez une réponse

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.